La presa

Données
Du je 24.03.11 au di 17.04.11
Durée
1h 50min
Synopsis

L'histoire qu'il raconte est simple. L'action se déroule dans le nord-ouest de l'Irlande, dans un pub rural où chaque après-midi le mécanicien Jack (Ramon Vila) et son assistant Jim (Oscar Intente) tuent le temps, entamant une conversation avec le serveur Brendan (Armand Villen) ; tous les trois sont célibataires. Mais cet après-midi est différent : ils attendent la visite du fermier Finbar (Jordi Coromina), l'homme d'affaires de la ville, propriétaire de plusieurs maisons et d'un hôtel. Il ne viendra pas seul : il a loué une maison à une femme de Dublin, Valerie (Montse Germán), qui a décidé de s'installer dans la région. Et cet après-midi-là, ils visiteront tous les deux le pub de Brendan. Valérie est une femme urbaine, attirante, sympathique et accessible, et dès son arrivée, elle devient le centre d'attention des habitués du pub, qui cherchent, chacun à leur manière, à l'impressionner. Valérie est la femme prototype dont ils ne pouvaient que rêver ou voir à la télé... et elle est là, buvant avec eux ! La conversation alimentée par l'alcool dérive vers les châteaux et les fées, et Jack, Finbar et Jim, stimulés par une Valérie fascinée, racontent des histoires surnaturelles. Mais la nuit prend une tournure inattendue lorsque Valérie raconte également une histoire de fantôme. C'est une histoire personnelle et terrible, la tragédie qui explique pourquoi il a quitté Dublin. L'honnêteté et la crudité de l'histoire transforment l'atmosphère, et la compétition entre les hommes pour l'attention du nouveau venu se dissout pour faire place à une profonde empathie et compréhension envers Valérie.

Équipe artistique

Texte 
Conor McPherson
Traduction 
Joan Sellent
Mise en scène
Ferran Utzet

Avec
Allemand de Montse
Villa Ramon
Jordi Coromina
Armand Villen
Oscar Intente

Éclairage
Guillem Gelabert
Scénographie et costumes
Sebastià Brosa
Assistante de scénographie et costumes
Elisenda Pérez
Espace sonore
Oriol Broggi
Costumes
Maura Nylon
Assistant technique
Aleix Ramisa
Assistante de scénographie
Mireia Coromina
Régisseur
Marc Serra
Photographies
Max Segura
Attention au public
Jordi Valls

Remerciments Julieta Bermejo, Patrícia Manresa, Sora i Jerome, Manel Dueso, Max Glaenzel, Joan Jorba, Berta Riera, famílies Utzet i Sadurní, Sala Beckett i tot l’equip de la Biblioteca
Une production de La Perla 29

Galeria imatges secundària (slide)
VIDÉO
Notes sur la création
 

Le poète Joan Margarit - un homme, comme moi, à cheval entre la science et l'art - explique, dans l'épilogue de son livre Càlcul d'Estructures, que la différence entre la poésie et le divertissement est que du divertissement, on en sort comme on y est entré, mais qu'après avoir fini de lire un poème, nous ne sommes plus les mêmes, car notre ordre intérieur s'est accru. Sans prétention, j'aimerais que cet effet transformateur soit produit par La Presa, que nous présentons le 24 mars prochain. Réussir cela serait, tout d'abord, continuer avec cohérence la ligne que, depuis des années, Oriol Broggi a tracée avec excellence à La Perla 29. Y parvenir supposerait également être à la hauteur d'un texte qui, sans aucun doute, est déjà un classique contemporain. Conor McPherson a écrit La Presa en 1997 à seulement 26 ans, mais cela ne se voit pas : c'est un texte d'une maturité exceptionnelle.

Ferran Utzet

CALENDRIER

Disponibilité

La haute
Moyenne
Faible
Derniers billets
Solder
Jeudi
24
mar. 2011
Teatre La Biblioteca  Évenement Passé
Évenement Passé
Dimanche
17
avr. 2011
Teatre La Biblioteca  Évenement Passé
Évenement Passé