Hamlet

Données
Du me 05.05.10 au di 30.05.10
Durée
2h 45min
Synopsis

C'est une histoire de vengeance et de douleur. Hamlet, fils du roi du Danemark récemment décédé, découvre, dès l'apparition du fantôme de son père, qu'il est mort d'une manière terrible. Son propre frère, Claudius, l'a empoisonné. Le prince commence à douter de tout à ce stade. Qui dit la vérité ? L'apparition est-elle réelle ? Qui doit-il croire ? Sur la base de certains événements et du comportement de ceux qui l'entourent, Hamlet devient convaincu de la tragédie qui cache vraiment la mort de son père.

Une lutte de pouvoir organisée par Claudius qui a pu tuer son propre frère et épouser sa femme, la reine Gertrudis. Hamlet fils commence à se comporter de façon incompréhensible pour le reste des gens autour de lui. Tout le monde pense qu'il est fou et il vit vraiment dans cette confusion à la limite. Dans le palais, les histoires seront traversées de la pire des manières, jusqu'à ce qu'elles finissent par déclencher une série de morts inutiles (comme celle de Polonius) mais qui, au final, seront le seul moyen de faire éclater la vérité sur la mort du roi.

En chemin, le pauvre prince va se retrouver seul et perdre sa bien-aimée Ophélie, sa mère trompée Gertrude et aussi ses âmes sœurs

Équipe artistique

Texte 
William Shakespeare
Traduction 
Joan Sellent
Réalisation 
Oriol Broggi

Avec
Julio Manrique
Carme Pla
Carles Martínez
Marc Rodríguez
Aida de la Cruz
Ramon Vila
Jordi Rico

Collaboration à la dramaturgie 
Marc Rosich
Eclairage 
Albert Faura
Vestiaire 
La Perla 29
Assistant réalisateur 
Pau Carrió
Photographe 
Bito Cels
Projections 
Guillem Gelabert et Jordi Llorens Musoles_GATARO
Maître d'armes 
Isaac Morera
Presse et promotion 
Anna Madueño

Une production de La Perla 29

Galeria imatges secundària (slide)
VIDÉO
Notes sur la création

Maintenant, nous voulons faire un Hamlet.

Le voyage que La Perla 29 a entrepris dans le monde théâtral de notre pays a été quelque peu inhabituel. Quoi qu'il en soit, c'est ainsi que nous aimons le penser. De notre coin, nous avons pu grandir de manière constante, en équipe et avec conviction. Nous avons fait ce que nous voulions, trouvant un accord avec un public de plus en plus nombreux et fidèle, et maintenant le conflit éternel entre la réalité et ce que l'on appelle le "système théâtral" en vie. Un système théâtral que nous aimons, car il est le nôtre, mais que nous voulons aussi améliorer. Pendant ces huit premières années de vie, La Perla 29 a construit une équipe solide et un espace physique qui a réussi, nous croyons, à générer un espace culturel au sein de ce système dont nous parlons : un espace unique dans l'imaginaire collectif.

De notre liberté, nous avons pris les textes qui nous ont le plus plu, et sans complexes, nous avons fait ce que nous avions envie de faire. Nous avons utilisé les éléments que nous avons jugés appropriés à chaque moment pour dire exactement ce que nous voulions. Et nous sommes heureux, car au cours des dernières années, nous avons eu la chance de découvrir de près Le Misanthrope, Oncle Vania, Antigone, ... et aussi le Roi Lear de Shakespeare. Et chez Shakespeare, nous avons trouvé la liberté. Une liberté totale, dans la "mesure" extraordinaire de ses vers et des situations qu'il pose.

Maintenant. Aujourd'hui. Nous croyons, nous osons penser, que nous pouvons faire un Hamlet ! C'est effrayant et surtout, cela impose le respect, mais en même temps, cela nous remplit d'une excitation folle. C'est le sentiment de recommencer ; de regarder tout à nouveau et de le voir différemment. Nous pensons que si nous attendons trop longtemps, nous ne serons plus assez jeunes pour oser, comme cela nous est arrivé avec Lear ou Vania.... et en même temps, nous commençons à atteindre un âge qui nous permet de nous sentir capables et désireux de jouer avec Hamlet.

Pour nous, c'est maintenant le moment. Nous sommes prêts pour la bataille. Et alors, nous nous souvenons de Papasseit : "Chaque blessure, le sang d'un poème". Le poète aurait été un ami de Shakespeare et d'Hamlet, c'est sûr. Rien n'est mesquin, ni aucune heure n'est sombre ! Et c'est parce que le théâtre ne peut pas être quelque chose de sombre, surveillé par des gens peu généreux, des intellectuels de la haute culture, des sauvages ou des esprits torturés. Le théâtre doit être fait avec enthousiasme, et nous ne pouvons pas perdre de vue que ce sont les personnages qui doutent et non les acteurs. Les acteurs dansent, chantent, récitent, pleurent, boivent de la bière, et font la fête devant le public. Ils montrent leur bonheur parce qu'ils se sentent libres grâce à Shakespeare. Et c'est ainsi que nous nous sentons, plus libres, plus humains, et tout nous semble possible et merveilleux ; et quand ce n'est pas le cas, c'est pour un instant, car : "chaque blessure est le sang d'un poème, d'une nouvelle scène, d'un nouvel élan."

Oriol Broggi

CALENDRIER

Disponibilité

La haute
Moyenne
Faible
Derniers billets
Solder
Mercredi
05
mai. 2010
Teatre La Biblioteca  Évenement Passé
Évenement Passé
Dimanche
30
mai. 2010
Teatre La Biblioteca  Évenement Passé
Évenement Passé